Jaina Portvaillant, la mage

Jaina Portvaillant, la mage

Jaina Portvaillant est une des magiciennes les plus puissantes d’Azeroth. Autrefois douce et bienveillante, elle a appris à maîtriser les arts des Arcanes et combattu aussi bien les démons de la Légion ardente que les morts-vivants du Fléau. Depuis la destruction de sa bien-aimée ville de Theramore, elle nourrit une haine féroce envers la Horde.

Jaina_HS_Blog_Thumb_13_GL_500x250.jpg

Dès l’enfance, Jaina se révéla très douée pour la magie et fit toujours preuve d’une grande mansuétude envers son peuple. Envoyée à Dalaran, royaume de prédilection des mages, elle y apprit à maîtriser les pouvoirs des Arcanes et c’est là que l’archimage Antonidas, chef du Kirin Tor, pressentant en elle un immense potentiel, accepta de devenir son tuteur.

Jaina_HS_Blog_Thumb_12_GL_500x250.jpg

Aussi studieuse que douée, Jaina se passionna immédiatement pour la magie. Ses études et ses responsabilités envers Dalaran occupant le plus clair de son temps, elle n’avait guère l’occasion de s’adonner à des loisirs plus terre à terre.

Jaina_HS_Blog_Thumb_5_GL_500x250.jpg

Puis, un jour, Arthas Menethil, son ami d’enfance et le prince héritier de Lordaeron, refit irruption dans sa vie. Dès lors, tous deux n’eurent d’yeux que l’un pour l’autre. Malheureusement, les études très accaparantes de Jaina et les responsabilités d’Arthas envers son royaume empêchèrent leur relation de s’épanouir et mirent brusquement un terme à leur histoire. Le cœur brisé, Jaina se plongea à corps perdu dans ses études.

Jaina_HS_Blog_Thumb_6_GL_500x250.jpg

Des années plus tard, une terrible peste frappa durement Lordaeron. L’archimage Antonidas, qui soupçonnait que cette épidémie n’avait rien de naturel, envoya son élève la plus brillante auprès d’Arthas afin d’enquêter sur les causes de la maladie. Ayant contaminé les réserves de céréales, la peste se répandait dans toute la région comme une traînée de poudre et transformait les habitants en abominations mortes-vivantes. Jaina comprit qu’il lui faudrait des renforts en voyant les villages de Brill et d’Andorhal succomber.

Jaina_HS_Blog_Thumb_3_GL_500x250.jpg

Ayant obtenu le soutien d’Uther, le Porteur de Lumière et des chevaliers de la Main d’argent, elle revint au plus vite sur les lieux du désastre, mais hélas, il était trop tard. Les habitants de Stratholme avaient déjà consommé les céréales et seraient bientôt victimes de la peste, eux aussi. Arthas insista pour les faire tuer avant qu’ils ne se transforment en morts-vivants, mais l’idée même d’un sacrifice aussi barbare horrifia Jaina et Uther refusa catégoriquement de participer à une telle boucherie.

Jaina_HS_Blog_Thumb_7_GL_500x250.jpg

Sachant que rien ne pourrait sauver le peuple de Stratholme, Jaina rassembla les survivants et fuit Lordaeron. Elle sauva ainsi des milliers de personnes et les mena vers l’ouest, en direction des côtes de Kalimdor... pour découvrir que des orcs avaient déjà pris possession de ces terres.

Jaina_HS_Blog_Thumb_9_GL_500x250.jpg

Tout en repoussant les attaques ennemies, Jaina s’évertua alors à trouver un refuge pour son peuple. Puis, un jour, un mystérieux prophète la persuada de s’allier à la Horde et aux elfes de la nuit afin de vaincre le démon Archimonde au mont Hyjal. Après avoir écarté cette funeste menace, Jaina trouva enfin un nouveau foyer pour son peuple, sur une île à l’est de Kalimdor. Elle baptisa cette ville Theramore.

Jaina_HS_Blog_Thumb_4_GL_500x250.jpg

Cependant, les tensions entre son peuple et la Horde refirent progressivement surface. Afin d’assurer la sécurité à son peuple et de mettre un terme à ces dissensions, Jaina forgea une alliance avec Thrall, le chef de guerre de la Horde. Mais c’était sans compter sur l’intervention du champion orc, Rexxar, qui prétendit que des hommes avaient tenté de l’assassiner. Jaina ignorait tout d’une telle tentative, mais proposa son aide à Rexxar afin de démasquer le commanditaire de ce crime.

Jaina_HS_Blog_Thumb_11_GL_500x250.jpg

Malheureusement, l’homme derrière cette tentative d’assassinat n’était autre que le grand amiral Daelin Portvaillant, le propre père de Jaina. Ce dernier nourrissait depuis très longtemps une haine farouche envers la Horde et était prêt à tout pour les rayer de la surface d’Azeroth. Jaina supplia son père de se retirer du conflit et de laisser les orcs en paix, craignant que son ingérence ne mette en danger le peuple de Theramore, mais il refusa d’entendre raison. Daelin et son armée affrontèrent Rexxar et la Horde, mais ils n’étaient pas de taille face à la férocité et à la supériorité numérique de ce redoutable adversaire, et Portvaillant périt de la main de Rexxar. Jaina pleura la mort de son père, regrettant amèrement qu’il fût resté sourd à ses conseils.

Jaina_HS_Blog_Thumb_8_GL_500x250.jpg

Des années durant, elle maintint tant bien que mal la fragile alliance entre Theramore et Orgrimmar, sachant que la Horde et son peuple pourraient se défendre plus aisément ensemble que divisés. L’accord que Jaina avait passé avec Thrall s’avéra inestimable lorsque les morts-vivants du Fléau firent leur apparition sur le continent arctique du Norfendre. À la tête de cette armée se dressait un écho terrifiant de son passé : Arthas Menethil, devenu le roi-liche. Jaina était prête à tout pour sauver son premier amour de la malédiction qui l’affligeait, mais hélas, tout portait à croire qu’il ne restait rien du prince de Lordaeron dans cette créature. Elle mena malgré tout les forces de l’Alliance au cœur du Norfendre pour éradiquer le mal qui souillait ces terres. Ayant triomphé de l’ennemi, Jaina remarqua sur le roi-liche un objet qui lui fit penser que l’homme qu’elle avait connu n’avait peut-être pas entièrement disparu : un pendentif qu’elle lui avait offert il y avait de cela une éternité.

Jaina_HS_Blog_Thumb_16_GL_500x250.jpg

Le commandement de la Horde à présent entre les mains de Garrosh Hurlenfer, le nouveau chef de guerre décida d’éradiquer aussi rapidement que brutalement toute trace de l’Alliance à Kalimdor, en commençant par Theramore. L’armée de l’orc conçut donc une bombe de mana dévastatrice et s’empressa de la larguer sur la ville sans méfiance. Les victimes furent innombrables et périrent sur le coup. Une poignée d’habitants, dont Jaina, survécurent, mais aucun n’en ressortit indemne. Les cheveux et les yeux de Jaina devinrent d’un blanc saisissant et son opinion des orcs et de la Horde, qu’elle regardait autrefois avec fraternité et compassion, se transforma en une haine impitoyable, brutale et froide.

Jaina_HS_Blog_Thumb_2_GL_500x250.jpg

Aujourd’hui, le récent assaut de la mage contre la Horde est donc loin d’être injustifiée. Il serait imprudent de sous-estimer la puissance magique de Jaina Portvaillant, désormais chef de Kirin Tor, ainsi que la fureur qui l’habite.

Jaina_HS_Blog_Thumb_1_GL_500x250.jpg

Jaina Portvaillant tient à sa disposition un grand nombre de sorts des arcanes. Outre carboniser ses enemis et tracer des runes magiques de protection, elle peut invoquer des élémentaires d’eau afin de se protéger. Ces puissants alliés peuvent également geler vos adversaires ! Ils conservent ainsi pendant un tour entier « au frais » quiconque les blesse, ce qui les empêche d’attaquer jusqu’à ce qu’ils aient entièrement décongelé.

Jaina_HS_Blog_Thumb_CardOnly_GL_500x250.jpg

Nous espérons que cet aperçu de l’histoire de Jaina et son rôle de mage dans Hearthstone vous a plu. Quelle classe voudriez-vous découvrir la prochaine fois ? Dites-le-nous dans les commentaires !

Retrouvez l’histoire des autres héros de Hearthstone : RexxarGul’dan - Valeera - Anduin - Thrall


Pardon pour la poussière ! Durant les prochaines semaines, nous allons mettre en place le système de commentaires pour nos articles sur nos nouveaux forums. Tous les anciens commentaires de nos articles seront perdus. Pendant la transition, vous pourrez toujours prendre part à la conversation sur nos forums de discussion générale.