L’aubergiste

L’aubergiste

Tout a commencé dans les auberges et tavernes, et la scène était invariablement la même : deux joueurs scrutant longuement le plateau de jeu et dévoilant tour à tour leurs cartes, souriant à leur victoire ou grognant à leur défaite. Et une foule ne tardait pas à se rassembler autour d’eux. C’est ainsi que le jeu a gagné en popularité et bientôt on a trouvé des plateaux de jeu Hearthstone aux quatre coins d’Azeroth. En ville, dans les convois de marchands, à bord des navires, dans les casernes et sous les tentes des avant-postes militaires, on jouait à Hearthstone. Nul doute d’ailleurs que vous aurez vous-même aperçu quelques résidents de votre fief se livrer à des combats sans merci, cartes en mains, après votre arrivée en Draenor.


InnkeepersTale_HS_LightboxInn_CK_500x313.jpg

Mais c’est bien dans les auberges que tout a commencé, et si vous voulez vraiment vivre l’expérience Hearthstone, il n’y a pas meilleur endroit pour jouer. Je pense à une auberge en particulier qui se démarque de toutes les autres...

L’auberge où tout a commencé... grâce à l’aubergiste.

Vous ne trouverez pas cet établissement facilement. La plupart des visiteurs ne sauraient même pas vous en indiquer le chemin. Un groupe d’orcs a affirmé un jour être tombé sur l’auberge par hasard quand, surpris par une tempête, ils s’étaient égarés dans les rues d’Orgrimmar. Une caravane de marchands gnomes aurait quant à elle passé des jours entiers à crapahuter dans le marais des Chagrins avant de trouver l’auberge perdue au milieu de nulle part.

Vous entendrez dans l’auberge des récits de voyages éprouvants, de combats ardus et d’aventures périlleuses, les péripéties d’aventuriers ayant dû se frayer un chemin à travers des cols enneigés ou traverser péniblement d’hostiles plaines désertiques…

Mais ces histoires ont toutes un point commun : tous vous diront qu’ils ont trouvé l’établissement au moment le plus critique de leur vie, alors qu’ils se croyaient incapables de faire un seul pas de plus. Tous ont découvert la bonne auberge au bon moment.

Peu importe leur faction, leur monde d’origine, qu’ils soient arrivés à l’auberge seuls ou en groupe, sans armes ou équipés de la meilleure armure : tous sont accueillis par l’aubergiste Defoyer, un nain au regard pétillant et à la main leste, capable de remplir un bock et de le faire glisser le long du comptoir à destination du client avant que ce dernier ait eu le temps de s’asseoir. Si vous souhaitez faire une partie de Hearthstone, il saura où vous installer. Si vous voulez apprendre à y jouer, il s’assiéra en face de vous et vous en expliquera les règles lors d’une partie amicale. Si vous souhaitez simplement voir d’autres joueurs s’affronter, il vous trouvera une place avec une vue imprenable sur le plateau de jeu. Que vous ayez besoin de vous réchauffer l’âme ou d’oublier vos soucis, vous pouvez compter sur Defoyer.

Toutefois : pas de grabuge !

InnkeepersTale_HS_Lightbox_CK_500x313.jpg

Évidemment, des bagarres éclatent de temps à autre dans l’auberge... c’est indéniable. Quand deux butors se rencontrent autour d’un plateau de Hearthstone, il n’est pas rare d’être témoin de quelques échanges de horions une fois la partie terminée. Mais tout nain digne de ce nom vous le dira : une soirée sans rififi n’est pas une soirée réussie. Attention cependant, seuls les poings sont autorisés. Ne vous amusez pas à dégainer la moindre arme ! Pas de lame, de massue, de hache et surtout pas de magie malveillante. Si vous commettez l’irréparable... eh bien, ne dites pas qu’on ne vous a pas prévenus. L’aubergiste est plus costaud qu’il n’en a l’air. Vous vous retrouverez certainement à planer en direction de la sortie avant même d’avoir eu le temps de porter le moindre coup. Et si vous avez beaucoup, beaucoup de chance, vous finirez dans la rue, dans une ville qui vous est familière.

Et cela va sans dire : ne vous avisez pas de tricher. Rien n’horripile plus notre aubergiste. On raconte que de pauvres âmes ont été condamnées à tirer des Enragés du magma et des Poulets furieux pour le restant de leurs jours. Soyez fair-play et vous n’aurez pas à découvrir par vous-même si ce que l’on raconte est vrai.

Quand la soirée touchera à sa fin, vous quitterez peut-être l’auberge un plateau de jeu Hearthstone sous le bras. Conservez-le ! La plupart des gens ne parviennent à trouver cette auberge que deux fois par an tout au plus. Grâce à votre plateau de jeu, vous pourrez partager l’expérience Hearthstone avec qui vous l’entendez. Nombreux sont les joueurs à se rassembler en vastes groupes toutes les semaines. Si un joueur organise déjà un Hearthstone Café près de chez vous, n’hésitez pas à y participer ! Les soirées de franche camaraderie ont des pouvoirs insoupçonnés.

Et si ce n’est pas le cas, pourquoi ne pas organiser un évènement vous-même ? Quoi qu’il en soit, difficile de résister à l’appel du rire et de la liesse. Asseyez-vous autour d’une table, entamez la conversation et amusez-vous en bonne compagnie. Qui sait quelles amitiés se noueront ?

Vous aurez peut-être la chance de croiser le chemin d’un nain amène, au visage familier, qui remplira votre chope, vous donnera une tape amicale dans le dos et poussera avec vous des hurlements de contestation en voyant un adversaire remporter la victoire grâce à un gros coup de chance. Vous ne le verrez ni arriver, ni repartir, mais ce ne sera pas si étrange que cela.

Une soirée passée à s’amuser, c’est quelque chose de fort.


Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.