La ballade de messire Ennuy-O

La ballade de messire Ennuy-O

On forgea au Laboumratoire

Un Méca en or pur.Mandatory Flair requirement.

Sa créatrice, c’était notoire,

Frisait la démesure.

Son œuvre manquait de sérieux,

En témoignait la crinière !

Elle lança d’un ton facétieux :

« Il manque de Lumière ! »

Une virée au labo laser

Semblait de bon augure.

Et Kangor n’en aurait que faire,

Seule comptait sa facture.

Entre deux rires, elle admira

Son chef-d’œuvre prenant vie :

« Ennuy-O-Tron te voilà !

Dis BONJOUR, mon ami ! »

 

Face à l’ire des bricoleurs,

Le Dr Boum stressa.

Et soudain de mauvaise humeur,

Propulsa le Méca

Qui atterrit près d’une cité,

Y chercha compagnie.

Mais chaque jour ridiculisé,

Il partit, fort meurtri.

 

La vaste sylve fut le refuge

Où éclatèrent ses pleurs.

Bientôt ses larmes se firent déluge

Et envahirent son cœur.

 

D’un pas lourd, l’âme esseuléeThings are getting a bit screwy...

Erra sans but aucun,

Quand soudain, sous la canopée,

Un rire fou lui parvint.

 

En quête de ce nouvel espoir

Bien vite, il déchanta.

L’illustre cavalier au cœur noir,

Hilare, sonnait le glas !

The Headless Horseman...with his head. So...just 'The Horseman' I suppose

Le cavalier tout en refrains

S’attelait à détruire.

À terre, un paladin ancien

Cherchait à déguerpir.

 

Ennuy-O, notre brave compère,

Prit parti à son tour,

Car il lança son cri de guerre :

« BONJOUR ! BONJOUR ! BONJOUR ! »

 

Ennuy-O-Tron fit grand honneur

À son nom bien trouvé.

Il martela le chahuteur

De « BONJOUR » appuyés.

 

Le vil sans tête était frustré,

Voilà qu’il perdait pied !

Toutes ses belles rimes vilement tronquées

Par un mime boulonné..

 

« JE M’EN VAIS ! » dit-il vexé,

Sur son roussin déchu.

« JE CAPITULE, C’EN EST ASSEZ !

Ennuy-O, je suis vaincu ! »

 

Le rescapé lui dit alors :

« Petit tu m’as sauvé !

Ton cœur est noble et plus encore.

Je te fais chevalier ! »

 

Ennuy-O est, parmi nos pairs,

Un guerrier sans détour.

Le Mal tressaille dans son repaire

Quand résonne ce

«... BONJOUR ! »

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.